Exposition Romainmôtier 2019

L’abbatiale de Romainmôtier est un des sites romans les plus anciens de Suisse. La Fondation de Romainmôtier y gère en particulier la galerie de la Grande de la Dîme qui nous offre, comme annoncé dans mon dernier message, son espace du 7 septembre au 6 octobre 2019. L’exposition sera ouverte du jeudi au samedi de 14h à 18h, le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h, le lundi 16 septembre de 14h à 18h.

Dans le cadre de  cette exposition, se tiendra également un évenement musical le 5 octobre à 17 heures. La première partie présentera le magnifique orgue Jehan Alain du prieuré de Romainmôtier par Michel Jordan. Suivra, une  chantée par le chœur A Contretemps de Renens, dont nous faisons partie, sous la direction de Vandete Do Carmo, dans la salle d’exposition, avec un  programme de chansons A Cappella, prises dans le répertoire de la musique ancienne et dans le registre de la musique du monde.

Une exposition à deux, c’est se présenter un peu, en particulier dans ce qui nous lie dans nos démarches personnelles.

Dominique Theurillat présentera des photographies abstraites et des encres de chine. Elle aime les objets les plus délaissés, usés, patinés par le temps, la mer, les éléments déchainés. Elle se contente d’approcher ces traces, de les photographier et, sans rien modifier, de les faire agrandir au laboratoire qui respecte aussi les couleurs initiales. Ses encres de Chine rejoignent ses photographies. Elles relèvent d’une même recherche d’abstraction avec des outils totalement différents. Les motifs naissent de son regard tourné vers les détails ou de la rencontre de l’encre, de l’eau et de son imagination. Les paysages imaginaires qui en résultent sont prêts à être présentés au public.

Pour ma part, j’exposerai des personnages en grès noir et en bois flotté du Léman. Le point commun de notre travail est une démarche d’observation de ce qui nous entoure, en valorisant des objets façonnés par le temps. 

Sur cette année, un coin de ma table, un peu d’argile, quelques outils et l’aventure a pu commencer.

De jour en jour de nouvelles têtes sont apparues sous mes doigts. En prenant forme, elles me racontent chacune leur propre histoire, expriment une émotion qui se révèle peu à peu. Je me réjouis à chaque fois de partir à leur rencontre, au travers du modelage de la terre, complice de ma démarche.

Autour de nous, il y a les forêts, les rivières, les tempêtes… Cette force de la nature nous apporte le bois flotté jusqu’au lac. Il n’y a qu’à regarder pour découvrir un monde de formes travaillées par le temps et les éléments. Mon grand plaisir est de vivre de magnifiques balades sur les rives du Léman ou ailleurs pour aller à la découverte de ces passagers de l’eau qui pourront rejoindre mes têtes de céramique sculptée.

A la recherche de bois au bord du lac Léman.

Mon Petit Peuple de Trombines prend peu à peu corps dans la conjugaison de ces deux matières à faire entrer en résonance. C’est un peu la main du hasard qui vient donner vie à mes créations intérieures.

Voici les premiers qui s’offrent à vous dans leur habit de fête. Au plaisir de vous retrouver dans le cadre de l’exposition de la Grange de la Dîme. Peut-être pourrez-vous rencontrer ici un personnage qui saura vous parler à vous aussi. Ce serait à nouveau une belle rencontre pour moi.